Mes migraines et moi, un combat ! – Quotidien #1

Mes migraines et moi, un combat ! – Quotidien #1

Les migraines, que certains appellent ‘maladie imaginaire’, est bien présente et me gâche la vie : c’est une maladie invisible, et elle fait mal !

Depuis mes 16 ans, je suis atteinte de cette maladie chronique, touchant aujourd’hui plus de 8 millions de Français aujourd’hui, et plus de femmes que d’hommes !
Alfred de Vigny en a d’ailleurs donné une belle métaphore : « Dans l’angle du sourcil (…) sont blottis cinq diablotins suspendus à l’extrémité de la scie pour qu’elle s’enfonce plus avant dans ma tête »

la douleur de la migraine se situe d'un côté spécifique de la tete à chaque crise !

.

Les migraines aujourd’hui

On ne va pas se le cacher… la migraine est sous-étudiée, sous-diagnostiquée et sous-traitée, et les origines exactes sont toujours, pour la majorité, inconnues…
La cause ?  Une inflammation des neurones et une dilatation des vaisseaux cérébraux ; en bref, il y a bien quelque chose qui ne tourne pas rond là-haut !

Les traitements, de fonds pour la plupart, sont inefficaces ou bien hors de prix car non remboursés, sous prétexte d’être des médicaments de conforts… où va le monde ?
On entend de nombreuses publicités concernant des dons pour la recherche de diverses maladies… Mais où sont passées les recherches pour nous, les migraineux ? Je me le demande bien dès fois.
Plusieurs origines ont été potentiellement analysées : l’hérédité (à 90%), les hormones, la vision, le stress, le son, la lumière, certains aliments ou mauvaises habitudes… Et les facteurs peuvent être cumulés ! Il manquait plus que ça !

J’ai décidé d’écrire cet article car… après avoir essayé plusieurs médicaments, avoir passé IRM, et de nombreuses journées au fond de mon lit (dans le noir) à vouloir m’arracher la tête, j’ai besoin de m’exprimer !

.

Une journée de migraine, ça ressemble à quoi ?

Dans mon cas, la migraine survient généralement durant la nuit, sans que je puisse m’en rendre compte et dans ce cas, il est trop tard pour prendre un « médicament », et stopper la crise. Dans ce cas la, c’est migraine toute la matinée, journée, soirée… ou même plusieurs jours..!  

Il m’arrive parfois d’en avoir le soir, ou bien durant l’après-midi. Dans ce cas ma vue se trouble, je peux sentir des fourmillements au niveau du visage, une grande tension dans tous les muscles du corps, et je ne supporte ni bruit, ni lumière ! Le pire ? C’est quand les nausées pointent leur nez !
La prise d’un médicament peut être utile, mais dans mon cas, elles sont plutôt résistantes, et aucun médicament n’est totalement efficace, même si ils soulagent parfois !

Après avoir essayer Doliprane, anti-inflammatoires, traitements de fond, ostéopathie… je commence à désespérer un peu ! Je tente donc les remèdes naturels : tisanes, inhalations (qui soulagent un peu), et je lutte … en priant pour que ça marche ! Sinon c’est boissons chaudes, repos, câlin avec mon chat (Byron) ou avec l’amoureux (si je ne lui crie pas dessus…), lumières éteintes et boule quies pour éviter tous les bruits ! Bref : déconnection totale !

Les migraines c’est également des sautes d’humeurs incontrôlables… en passant par des crises de nerfs, des insultes, ou encore une tristesse profonde à cause de ce handicap qui me bouffe la vie depuis maintenant 7 ans !

Les migraines touchent de nombreuses femmes en France, et j'en fais parti, je parle de mon expérience de migraineuse

.

La migraine, une maladie paralysante

Une maladie paralysante dont on ne parle malheureusement pas assez…

Que ce soit dans le cercle d’amis :
tes amis ne comprennent pas forcément, (sauf ceux qui en font aussi, et dans ce cas là, vous avez trouvé l’âme sœur amicale !) et commencent donc à prévoir beaucoup d’activités sans vous, vous jugeant, sans demander, inapte à faire toutes activités ! (Oui, ça arrive vraiment et c’est désolant…)
Certains rigolent en prétendant que c’est une mauvaise excuse pour me tirer de quelque chose que je n’ai pas envie de faire… (et c’est bien triste, si ils me connaissent, ils sauront que je ne suis assez honnête pour le dire !)

Ayant 22 ans, vous vous doutez que je connais les soirées un peu arrosées ! Malheureusement, ce n’est plus pour moi, l’alcool en grande quantité à tendance à augmenter les fréquences de mes migraines… Mais ce n’est pas pour ça que je ne m’amuse pas et que je ne peux pas boire quelques verres : sans alcool la fête est plus folle certains diront !
Ainsi, depuis que je fais des migraines, cela a donc pu m’aider à faire un bon tri… un mal pour un bien (certes, il y a eu d’autres facteurs)!

Aussi bien que dans le monde professionnel : j’aimerais bien vous y voir vous à essayer d’expliquer à votre boss que vous ne pouvez pas aller travailler car vous êtes victime d’une migraine… La plupart du temps ils pensent que je n’ai juste pas l’envie, ou que je suis fatiguée… Mais non, je suis bien en train de me taper la tête contre les murs ! La crédibilité auprès d’un employeur est ainsi perdue… Et parfois, malgré la douleur, il faut y aller alors que vous voyez trouble et n’arrivez à rien !  

Et enfin dans les relations amoureuses : ce n’est pas facile non plus… imaginez l’amoureux qui subit vos crises chaque mois, vos sautes d’humeurs, ne pas pouvoir lui parler ou bien faire quelconque activité sous prétexte d’une migraine ! Lui reprocher chaque faux pas ou maladresse parce que vous être extrêmement tendu… Certes, cela aide également à mesurer la force du couple… mais on aimerait pouvoir le faire autrement ! 

Les migraines c’est aussi une restriction importante et une bonne hygiène de vie, les facteurs que j’ai pu remarqué qui m’en provoquaient : L’alcool (vin blanc et surtout ceux contenant des sulfites), pas assez d’hydratation, trop de laitage, trop de stress, accumulation de fatigue, trop d’écran, des chaleurs trop fortes, les cadeaux du mois, manger à des heures décalées… bref, c’est pas du gâteau !

Mais comment expliquer la sensation que l’on est en train de vivre, quand toute crédibilité est perdue, et quand les gens ne comprennent pas que les douleurs sont intenses, et que des efforts sont faits quotidiennement ?

.

Mes migraines me rendent plus fortes !

Maintenant que j’ai bien poussé sur les effets négatifs de cette maladie chronique, je peux vous parler du positif que j’en ressors.
Il y a des matins, ou je me lève avec une migraine, et je sais que j’en ai pour deux jours à m’en remettre avec la fatigue accumulée, et les efforts réalisés.
Mais vous savez quoi ? J’ai décidé d’apprendre à vivre avec ! Je me bats, je fais des efforts tant bien que mal pour vivre normalement, comme toute autre personne, et je décide de profiter de la vie malgré tout !

les solutions naturels et le bien-être favorisent l'élimination des migraines

J’apprends à connaître mon corps, et surtout je suis responsable comme jamais je ne l’ai été !
Certes, ce n’est pas un long fleuve tranquille, il faut du temps, il faut de la motivation et relativiser sur le fait que mes migraines ne partiront pas d’ici tôt… Je sors moins, je dors mieux, je prends soin de moi et depuis quelque temps je me suis remise à lire, à méditer… La réduction du stress est un élément sur lequel je travaille constamment, mais j’essaye de relâcher la pression, chose que je ne faisais pas avant !

Pourquoi ne pas apprendre à les apprivoiser dans ce cas ? 

.

Mes petites solutions…

Du repos et encore du repos ! Je ne vais pas vous le cacher, il n’y a pas de recette miracle, cependant quelques petits détails peuvent parfois faire la différence !

Le baume du tigre et les inhalations… et oui, le menthol et les huiles essentielles peuvent fonctionner… D’ailleurs Le Daily Bordelais propose une solution à base de plantes que je compte essayer très prochainement !

Des bonnes Boule Quies en mousse : on ne va pas se mentir, si on ne veut pas payer un traitement hors de prix, on ne va pas payer de Boule Quies au prix fort !

De bonnes lunettes : je suis hypermétrope, mais ce n’est pas pour cela que j’ai des migraines ! Cependant, elles me permettent de me reposer les yeux devant les écrans à longueur de journée…
Certains me diront « Pourquoi passer plus de temps sur l’écran alors que ça te donne mal à la tête ? »… Et bien tout simplement pour parler de ce genre de sujet trop inconnu aujourd’hui, et pas assez pris au sérieux ! 

J’ai également téléchargé l’application Migraine Buddy, pour m’aider à suivre mes migraines et trouver les symptômes les plus récurrents… on peut également échanger avec de nombreux migraineux, et oui… d’autres personnes partagent ce mal-être !

Je me suis mise très activement à la recherche de la solution miracle…
Prochaines étapes : l’acuponcture et la chiropratique !

.

Des migraineux(ses) parmi-vous ? Quelles sont vos solutions au quotidien, et comment le vivez vous ?



9 thoughts on “Mes migraines et moi, un combat ! – Quotidien #1”

  • J’ai jamais eu de migraines. Et je pense qu’il vaut mieux pour mon entourage. Déjà que j’ai une forte tendance à envoyer chier et a me caler au fond de mon lit avec mon chat et mes boules quies !
    La méditation c’est vraiment le remède à tous les maux je crois.
    L’acupuncture ça peut aider, et je te dirais de tenter la sophrologie aussi.
    Bon courage à toi ! Et caresse à Byron !

    • Merci de ton commentaire !
      Oui, je t’avoue que je n’ai pas un tempérament très calme non plus… mais j’essaye de me contenir au maximum parfois histoire de maintenir de bonnes relations !
      J’ai malheureusement déjà tester la sophrologie.. et sans succès !
      Mais je n’abandonne pas, et je trouverai une solution !
      De grosses bises à toi !

  • Salut Margaux !
    Super article sur la migraine, j’en souffre aussi (beaucoup moins souvent et heureusement)..
    le pire ce sont les personnes qui te parlent de leurs soit disant migraines quand ils sont fatigués !
    C’est tellement toi d’ouvrir un blog, je te souhaite du bonheur dans cette aventure 😉
    Des bisous

    • Hello Camille !
      Merci de te livrer !
      Ça fait toujours plaisir de se sentir entourer et moins seul quand on en souffre !
      Et oui, ca m’embête aussi, ou quand on te dit que c’est juste une gueule de bois, je crois que c’est le pire ! Mais malheureusement on ne peut pas leur souhaiter 😕
      Je te remercie ! Et n’hésite pas à laisser ton avis sur de futurs articles ! Des bises à toi ! ✨

  • Ton article est très pertinent, effectivement la migraine est violente et difficile à déloger une fois qu’elle est installée. N’hésite pas en effet à utiliser la recette miracle de Sarah et fais nous un retour pour qu’on puisse savoir si cela a marché sur toi. En tout cas merci de tous ces petits conseils supplémentaires et à très bientôt la miss !

    • Merci pour ton commentaire et ton avis ! 🙂
      Je n’espère pas avoir à l’essayer (ça serait vraiment cool !), mais je vais aller m’acheter toutes ces petites huiles dans la semaine !
      Je ferai un retour sur la page Facebook je pense, donc n’hésites pas à liker la page ou bien à y faire un tour dans les prochaines semaines !
      A très vite j’espère !

  • Oh je ne me doutais pas que c’était une maladie…et encore moins que tu étais touchée. Ton article est joliment écrit et il m’a touchée. C’est vrai qu’on rigole beaucoup mais qu’on ne parle pas de ces petits problèmes qu’on a. Je suis contente d’avoir pu lire cet article et découvrir la migraine sous un autre angle. Des bisous pleins dalour. Lily.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *