Les pouilles italiennes, une semaine de déconnexion – City Guide #3

Les pouilles italiennes, une semaine de déconnexion – City Guide #3

La semaine en famille qui a fait du bien ! Déconnexion, soleil, farniente et chill dans les pouilles italiennes : pile ce que le médecin devrait prescrire pour les vacances !

Mes parents m’en avait parlé, de cette belle région dans le sud de la botte italienne qui me fait tant aimer mon quart de sang italien et cette magnifique langue !

Le voyage cependant était plutôt terrible… Après une arrivée à l’aéroport plutôt très matinale, un vol décalé… Un second vol attrapé à 10 minutes prêts, puis une valise perdue, laissez moi vous dire que ça commençait mal et que je voulais juste rentrer chez moi… J’étais assez contrariée ! Mais bon, je l’ai retrouvé le lendemain en fin de journée : pfiou tout va bien ! J’avais ma belle tenue Atelier Gasparine (article) dedans, ainsi que les produits de chez Forever Living (article)… je m’en serais voulu !

En réalité, pour le voyage, il y a des vols directs qui vont mèneront à Brindisi en seulement 2h… par contrainte de temps, ma famille et moi avons opté pour l’option escale, qui passe soit par Rome, soit par Milan ! Deux vols d’1h30… ce n’est pas si long que ça !

Les maisons typiques des pouilles italiennes

Une fois les grandes villes passées en voiture, on arrive dans la pampa complète ! Des oliviers par centaines, voir milliers ; une terre rouge magnifique ; des cactus comme on les aime ; des lézards à foison et… les trulli… ces petites maisons typiques du sud de l’Italie en pierre qui de loin font penser à des maisons de schtroumpf : je suis tombée sous le charme !

 

 

Une belle piscine vieille de 20 ans traitée au seul nous attend… et un petit trullo tout mignon isolé, avec un magnifique olivier pour border la terrasse. Le calme complet…

(Pour les intéressés : le lien Airbnb de notre location ici)

Première anecdote : dès le premier soir plus d’eau dans la maison ! Et oui… les propriétaires s’occupent de la remplir avec de l’eau de source qu’ils se procurent à plus de 400m de profondeur et vient directement remplir la citerne avec un tuyau !

 

 

La nôtre se trouvait vraiment excentré de la ville de Ceglie Messapica, petite ville… voir village situé à 1h de Brindisi sur laquelle je ne vais pas m’attarder car nous ne sommes pas vraiment allés dans le centre à part au marché du Samedi Matin et au supermarché.

.

Notre séjour dans les pouilles italiennes 

Chill et farniente

 

 

Un mal pour un bien à notre arrivé, pas de réseau, pas de wifi ! Moi qui voulais travailler sur le blog, et bien c’était raté, mais au final c’était pour le meilleur ; une petite cure ne pouvait pas faire de mal !

J’ai pu profiter de ma famille avec qui je n’avais pas passé de vacances depuis 6 ans, passer du temps avec mon frère que je ne vois plus si souvent, et surtout apprécier le calme de la nature.

La majeure partie du temps, on passait notre journée à la piscine à alterner entre bronzage intensif et hydratation dans la piscine !

Le soir, c’était jeu de cartes en famille : comme au bon vieux temps (à savoir : je suis très nulle aux cartes…)

On a pu profiter des bons produits italiens : l’huile d’olive extra, le bon vinaigre ; sans parler du jambon, saucissons … et les glaces !

 

 

Mais parfois, on a troqué notre apéro au bord de la piscine pour aller faire quelques visites et balades.

Villes visitées

 Il faut savoir qu’on avait choisi le soir pour les visites car la plupart des shops ouvrent à 17h et restent ouverts jusque 21h30… voir minuit pour certains !

 

Ostuni Citta Bianca

A une trentaine de minutes de Ceglie, Ostuni est la ville pour laquelle j’ai eu un coup de cœur !

Une magnifique ville blanche toute en hauteur… De beaux pavés glissants et des petites boutiques dans les moindres recoins, comme des passages secrets !

Si l’on grimpe un peu on peu y apercevoir une magnifique vue sur les alentours et des parvis d’un blanc sublime ! On se croirait presque à santorin pendant quelques secondes !

 

 

Nous y avons d’ailleurs trouvé un restaurant très mignon : Il Posto Affianco, dans lequel nous avons pu déguster notre première pizza !

 

 

Ensuite direction la place principale pour un concert Folk très mouvementé et une bonne glace Italienne !

J’ai pu retourner à Ostuni pour le fameux marché de la chaussure dont ma maman (article maman) m’avait tant parlé ! Bon, on l’a affronté sous 40 degrés, à ne pas se sentir bien… Mais bon, j’y ai trouvé 3 paires sublimes pour l’été et l’automne donc ça valait le coup de mou : le made in Italy c’est quand même incroyablement beau… et pas cher ! On ne savait plus où donner de la tête !

Martina Franca

Deux jours plus tard nous nous rendions à Martina Franca également située à 30 minutes route romaine de Ceglie !

Un petit village, assez simple mais tellement mignon ! Le boutiques montraient majoritairement des robes de soirées et des grandes marques… c’était d’ailleurs étonnant : mais les italiennes que voulez-vous … !

Une grande place avec de belles arches, un restaurant à tomber par terre du nom de : Garibaldi ! En face : une magnifique égalise éclairée pour une belle vue durant le diner ; mais aussi un pur shop de produits typiques italiens auquel on a succombé pour remplir nos placards pour la rentrée !

Laissez moi vous dire que je suis repartie avec mon balsamique à la figue et mon bidon de 2L d’huile d’olive d’un producteur du coin !

En bref

En tout cas je retournerai dans les pouilles italiennes pour sûr, mais pour aller encore plus dans le sud, près des plages paradisiaques… Mais ça sera quand j’aurais le permis pour pouvoir planifier un petit road trip avec l’amoureux (j’espère… à voir) !

 



4 thoughts on “Les pouilles italiennes, une semaine de déconnexion – City Guide #3”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *